Nous contacter Piolet club Genève, Rue Agasse 54, 1208 Genève 2015 2015

Le mot du Président

Le merveilleux parc national du Mercantour


Lors de notre 3ème et dernière semaine de notre périple du Lac Léman jusqu’à la Méditerranée, nous avons eu le bonheur de traverser une grande partie du Parc National du Mercantour. Pour y arriver, nous avons quitté le GR5 le 3ème jour de notre rando à Saint-Dalmas de Valdebor, pour nous engager sur le GR52 qui nous a ensuite conduit à travers le Parc jusqu’à Sospel et Menton, étape terminus de notre grand voyage.


Le Parc a été créé en août 1979 avec une superficie de 685 km2 (Cœur du parc) et de 1460 km2 (Aire optimale d’adhésion - AOA).  En comparaison, le Parc National Suisse dans l’Engadin est d’une superficie de 172 km2 !  Son altitude minimale est de 490 m et le maximale de 3'143 m, le Mont Gélas. D’une longueur de 150 km, le territoire s’étend sur six vallées dans les Alpes du Sud et couvre deux départements : les Alpes-Maritimes et les Alpes –de-Haut-Provence. Les vallées ont comme nom le Verdon, Var-Cians, Ubaye, Tinée, Vésubie et Roya Bévéra avec chacune de ces vallées affirmant un caractère bien marqué ! Le nombre d’habitants permanents s’élève à environ 20'000 personnes dans l’AOA, répartis dans 28 communes !

Côté nature, le Mercantour contient la plus forte diversité au niveau national française avec 2'000 espèces de plantes, dont 200 rares et 30 endémiques. Pour la faune, le parc compte 58 espèces de mammifères et 153 espèces d’oiseaux.


Les 4 journées de randonnées que nous avons passées dans le Parc étaient d’une grande beauté et nous ont montré le côté sauvage du lieu. Des vallées profondes, des cols bien costaux, des grandes forêts de pins et par endroit des pâturages à perte de vue avec des gros troupeaux de moutons, encadré par des bergers et leurs troupeaux de chiens, dont quelques magnifiques patous.

Les paysages du Mercantour ont été largement façonnés par les pratiques agricoles et pastorales, qui utilisent environ 56% du territoire. Face à la déprise agricole et à la pression de l’urbanisation, le maintien des espaces agricoles et pastoraux est essentiel pour préserver les milieux naturels de grande valeur écologique, la diversité des paysages et l’identité du territoire. Ainsi, sur environ 300 éleveurs exploitant les unités pastorales du parc, seulement 23 % ont leur siège dans une commune du parc. Sur les 150'000 ovins présents en été, environ 115'000 proviennent de transhumants extérieurs au parc, y compris des troupeaux venant d’Italie.


Mais je ne vais pas terminer mon dernier mot du Président sans vous parler de la vallée des Merveilles et de l’histoire gravée sur la roche. Autour du Mont Bégo culminant à 2 872 mètres sur la commune de Tende, un paysage minéral sculpté par la fonte des glaciers il y a environ 10 000 ans recèle aujourd'hui un trésor archéologique d'environ 40’000 gravures rupestres, datées pour la plupart aux environs de 3’300 ans av JC. Réparties sur 4’000 roches gravées, ces empreintes archéologiques s'étendent en altitude de 1’900 à 2’700 m environ sur une surface totale de 17 km carrés. Aujourd’hui classé Monument Historique (depuis1989), la zone archéologique des gravures rupestres du Mont Bégo s’offre aux nombreuses découvertes dans le plus grand site de gravures rupestres d’Europe ! Arrivant sous une petite pluie, qui devenait rapidement un orage menaçant, nous n’avons malheureusement pas eu le temps, ni l’envie, d’explorer ce patrimoine extraordinaire et nous avons trouvé notre quartier pour la soirée dans le charmant refuge des Merveilles, qui, pour l’occasion, a affiché complet et nous avons eu le plaisir de dormir dans un dortoir archi-complet de 50 personnes.


Vive le GR 5, GR52 et des souvenirs plein la tête !  Silvio