Nous contacter Piolet club Genève, Rue Agasse 54, 1208 Genève

Cahier des charges de l’organisateur de courses

1. La personne qui se voit confier une course et qui accepte de l’organiser doit se sentir capable d’en prendre la responsabilité en fonction du but proposé.

2. L’organisateur de course qui a accepté sa mission ne peut plus se récuser. Si un motif important l’oblige à renoncer à l’organisation, il doit trouver lui-même son remplaçant et en aviser à temps le Président.

3. L’organisateur de course doit préparer la course et se documenter à l’avance (difficulté, descriptif, carte topographique, horaires, équipement, hébergement, etc.).

4. L’organisateur de course établira une feuille d’inscription en s’assurant :

· De l’inscription et de la signature de la feuille d’inscription de chaque participant.

· Des aptitudes techniques, physiques et psychiques des participants.

· De l’adéquation des participants aux difficultés de la course.

5. L’organisateur de course donnera à temps tous les renseignements utiles, soit :

· Le lieu et l’heure de rendez-vous.

· L’heure de départ.

· Les moyens de transport.

· La fiche technique détaillée de la course (cotation de difficulté, dénivellation, altitude, durée, référence à un guide, etc.).

· L’équipement nécessaire (matériel de randonnée, baudrier, crampons, piolet, DVA, sonde, pelle, cordes, lampe frontale, matériel d’assurage, etc.).

· Le ravitaillement utile (pique-nique, repas en refuge).

· Le budget estimé.

· Les coordonnées téléphoniques du refuge, de la cabane ou de l’hôtel.

6. Pour les déplacements en voiture, l’organisateur de course devra :

· S’enquérir des véhicules disponibles.

· Répartir les participants dans chaque véhicule.

· Fixer le montant du transport à verser au conducteur selon le prix au kilomètre et les péages autoroutiers.

· Encaisser l’argent et le remettre aux conducteurs des véhicules.

7. Le jour de la course, l’organisateur de course devra :

· Connaître les bulletins de météo, d’avalanches et d’enneigement.

· Assurer les contrôles techniques : équipement, DVA, encordement.

· Garder le contact avec chaque participant pendant la course.

· S’assurer que les participants respectent les directives données.

8. Après la course, l’organisateur de course établira un rapport écrit pour le Piolutien qu’il enverra rapidement à la rédaction du journal. Il en parlera également à l’assemblée mensuelle.

9. L’organisateur de course doit se conformer à l’aide-mémoire défini au verso de la feuille d’inscription.